Retour à la liste

Randonnées dans les Pyrénées : de l’air pur à plein poumon !

Randonnées dans les Pyrénées : de l’air pur à plein poumon !

Autrefois fréquentées par les contrebandiers, les Pyrénées, entre la France et l’Espagne, sont de nos jours le repaire des randonneurs en quête de sensations inédites. Encantats, Bardenas Reales, Gavarnie, Picos de Europa , découvrez les possibilités offertes par ces lieux mythiques.

Les Encantats, un parc naturel unique en Europe

Nul doute que les amateurs de randonnée pédestre trouveront leur bonheur dans les Encantats, dans les Pyrénées catalanes, en Espagne, au sud du Val d’Aran. Des aiguilles et des lacs aux reflets multicolores de toutes les tailles se dressent le long des parcours de marche. A cela s’ajoutent une faune et une flore incroyablement riches et de charmants refuges où il fait bon prendre le temps de respirer, tout simplement.

Une rando dans les Encantats commence généralement à Salardù, un village pittoresque dans le Val d’Aran. Le premier contact avec la nature sauvage a lieu au cirque de Baciver où les isards ont élu domicile. Un crochet par le Tuc deth Rosary permet de découvrir un panorama à couper le souffle. Le cirque de Colomers, qui compte une cinquantaine de lacs, se dévoile sur fond de sommets mystérieux et d’aiguilles granitiques. La descente se fait par le vallon de Saboredo où des rochers polis par la fonte des glaciers sont le décor des troupeaux de bovins.

Une parenthèse loin de la foule au cirque de Gavarnie

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le cirque de Gavarnie, à la frontière franco-espagnole, offre une possibilité de voyage liberté sur des parcours de randonnée relativement faciles. Au programme, journées de marche loin de la cohue des touristes et nuits en bivouac sur le plateau tranquille de Bellevue. La grande cascade, la plus haute de France avec ses 432 mètres, la brèche de Roland, les arènes naturelles, des ingrédients uniques font le charme d’une randonnée dans ce lieu fantastique.

Un guide expérimenté attend les randonneurs au village de Gavarnie qui est le point de départ pour l’exploration du cirque. De nombreux sentiers sillonnent le Parc national éponyme où il se trouve et qui se visite généralement en deux jours. Ceux qui se sentent prêts à affronter une bouche complète passent par le Chemin des Espuguettes qui demande sept bonnes heures de marche. Il est à noter que des aires de bivouac sont souvent aménagées près des refuges.

Les Bardenas pour un dépaysement absolu

Située dans les Pyrénées espagnoles, le désert des Bardenas se présente comme une étonnante succession de cheminées de fées, de steppes arides, de plateaux à perte de vue, de dédales de canyons et de ravins vertigineux. Impossible de ne pas remarquer la similitude avec les paysages fascinants de l’Ouest américain. Les amateurs de silence et de contemplation y trouveront forcément chaussure à leur pied.

Pour les moins aguerris, une piste prend la direction du Sud, au départ de Pista del Caldero. Elle serpente à travers un massif argileux avant d’aboutir au Rallon où une belle vue s’offre aux marcheurs. Et pour ceux qui veulent affronter la majesté du désert, la Bardena Blanca, la partie la plus aride de la région, propose de superbes sous un soleil de plomb, à travers des pistes rocailleuses.

Toucher les cimes dans les Picos de Europa

A cheval sur les provinces de León, la Cantabrie et les Asturies, le Picos de Europa sont les plus élevés de la cordillère des Cantabres, au Nord de l’Espagne. Les inconditionnels de la rando en pleine nature pourront y découvrir la gorge de la Garganta del Cares, longue de 12 km, au départ soit de Poncebos, au Nord, soit de Caín, au Sud. Trois heures et demie de marche sont nécessaires pour apprécier la beauté des paysages le long d’une ancienne piste hydraulique creusée à même la falaise.

Les amoureux des sommets apprécieront, quant à eux, la randonnée circulaire autour de Fuente Dé, marquée par une ascension en téléphérique. Pour les marcheurs confirmés, la piste de Collado Jermos offre deux jours de dépaysement dont une partie en zone rurale et l’autre consacrée à la montée laborieuse de Cordiñanes, jusqu’à la Peña del Porracho. Le Massif Central de Picos, qui abrite la Torre de Cerredo, haute de 2648 mètres, le plus haut sommet des Picos de Europa, est lui aussi réservé aux marcheurs qui ne souffrent pas de vertige.


Laissez un commentaire
Commentaires