• voyages et randonnées
  • voyages et randonnées
  • voyages et randonnées
  • voyages et randonnées
  • voyages et randonnées
  • voyages et randonnées
  • voyages et randonnées

GRAND TOUR DU VISO

  • niveau de ce voyage Modéré
  • .>
  • 7 jours
  • Accompagné
Randonnées accompagnées, en itinérance, sans portage
Séjour 7 jours, 6 nuits
En Gîtes et en refuges
A partir de 795 €
Demander un devis
Partager sur Facebook
Ajouter à ma liste


Nommé le « roi de pierre » ou « le visible » au cours de son histoire, le Mont Viso est le sommet le plus important et le plus prestigieux des Alpes méridionales. Rocheux et imposant, ce sommet à 3841 m commence à se faire une grande réputation dans le monde de l’alpinisme et de la randonnée ! Cette randonnée transfrontalière de 6 jours de marche n’a rien de commun avec l’itinéraire «classique» décrit dans les guides de randonnées et notre parcours vous surprendra par sa variété. Nous irons à la découverte de chemins peu fréquentés et d’hébergements plus intimistes et admirablement situés.
Ce tour du Viso permet de marcher au pied des parois du massif du Mont Viso dans une exceptionnelle ambiance de haute montagne. À conseiller à tous ceux qui rêvent d’une escapade loin de la foule dans des paysages somptueux !
Pour alléger au maximum le sac à dos, nous prendrons chaque jour les pique niques dans les hébergements. Quant à la faune, sa richesse et sa diversité comportent des valeurs naturelles qualifiées d’inestimables et si vous avez la chance de croiser la salamandre de Lanza, espèce endémique du Viso, sachez que vous ne la verrez nulle part ailleurs sur la Terre !
Dates départTarif AdulteTarif EnfantSuplt SingleStatut

Le prix comprend

  • L’organisation du séjour
  • L’hébergement en demi-pension en gîte et refuge
  • Les repas froids de midi fournis par les refuges
  • L’accompagnement par un professionnel de la montagne diplômé d’Etat
  • Le transfert en navette le jour 2 de Saint Véran à la mine de cuivre
  • Le transfert en taxi le jour 7 de L’Echalp à Saint Véran

Le prix ne comprend pas

  • Les boissons et le vin pendant les repas
  • Les assurances annulation et rapatriement
  • Les transferts en navette pour aller et venir de la gare

- Un véritable grand tour avec des passages inédits et peu fréquentés
- La découverte de refuges admirablement situés du Viso
- L’ambiance unique des montagnes et la découverte de la « nebbia »
EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR
 
  • 1 chapeau ou casquette,
  • 1 bonnet ou tour de cou multifonction type BUFF© et 1 paire de gants légers pour se protéger du vent,
  • 2 tee-shirts manches courtes adaptés à l’effort (type microfibre synthétique ou naturel),
  • 1 vêtement isolant type : polaire ou doudoune,
  • 1 veste coupe-vent imperméable et respirante avec capuche si possible (type goretex ou équivalent),
  • 1 cape de pluie ou une housse de protection du sac à dos pour le mauvais temps (souvent intégrée dans les sacs),
  • 1 pantalon de trekking ample,
  • 1 short ou bermuda adapté à la marche,
  • 1 surpantalon imperméable et respirant (type gore-tex ou équivalent)
  • 2 à 3 paires de chaussettes de randonnée.
 
Votre matériel pour la journée :
 
  • 1 sac à dos de 30/35 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale
  • 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville et imperméables, à semelle type Vibram. Penser à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps (chaussures basses déconseillées à partir des séjours de niveau 3 chaussures),
  • 2 bâtons télescopiques,
  • 1 paire de lunettes de soleil catégorie 3,
  • 1 gourde (prévoir minimum 1,5l/pers) ou poche à eau type « Camel back » avec pipette,
  • 1 gobelet, 1 couteau/fourchette repliable pour les pique-niques,
  • des vivres de course de votre préférence (nous vous en donnons également en complément),
  • 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre votre argent, carte d’identité, carte bancaire, carte vitale, contrat d’assistance (le reste de vos papiers et clé de voiture peuvent être confié à l’hôtel durant le séjour),
  • 1 couverture de survie,
  • papier toilette avec un petit briquet pour le brûler,
  • crème solaire sans nanomatériaux indice 4 et écran labial,
  • un canif,
  • un sifflet.
 
Encas
 
Les vivres de courses sont à prévoir individuellement, à votre charge. L'apport nutritif des différents encas au cours de la randonnée est à ne pas négliger. Ces encas peuvent être constitués selon vos goûts de fruits secs (figues, dattes, abricots secs ou bien pruneaux), de barres de céréales (n'hésitez pas à piocher sur internet pour innover avec les nombreuses recettes maison, cela peut être un atelier ludique dans votre préparation !), de pâte d'amande, de pâte de coing, etc.
 
 
 
 
Pour le soir 
 
  • Votre drap de sac,
  • Une paire de chaussures légères ou crocs pour déambuler à votre aise dans les refuges,
  • Une tenue confortable pour être au sec le soir (1 t-shirt ou sous-pull manches longues, 1 polaire ou doudoune, 1 pantalon/leggings/caleçon chaud) + sous-vêtements, chaussettes en laine,
  • 1 lampe frontale ou de poche en cas d’envie pressante au cours de la nuit,
  • Un masque et des boules Quies pour dormir sur vos deux oreilles.
 
 
  • Le petit nécessaire que vous allez porter : à réduire au strict minimum ! Une brosse à dent, un tube de dentifrice entamé (ou mieux, votre dentifrice solide maison biodégradable composé d'argile blanche et d’huile de coco), une savonnette + un shampoing solide, une serviette microfibre de petite taille et un gant de toilette).
 
Astuce : Pour garder votre savon au sec, glissez-le dans une pochette ou un bout de tissu en lin ou en coton.
 
 

    FT ALPES Tour du Viso.7js.2022.pdf

1ACCUEIL
Accueil par votre accompagnateur au gîte à Saint Véran à 18h30.
Présentation du séjour et préparation des sacs pour la semaine.

2DE SAINT VERAN A CHIANALE (1850 m) PAR LE TOUR DE LA TETE DES TOILLIES (3175 m)
Un court transfert en navette locale jusqu’à la mine de Cuivre à 2300 m et nous débutons cette randonnée par un itinéraire « tout en douceur » en découvrant la haute vallée de la Blanche. Après 30 mn de marche, nous gravissons ensuite le col de la Noire avant de gagner le pied de la Tête des Toilies (3175 m) ou nous pouvons déjà admirer au loin le Mont-Viso. Nous quittons le Queyras en commençant la grande traversée de la crête sud de Costonne della Niera (3088 m) qui offre des panoramas uniques sur la face SO du Viso et sur la vallée. Quelques passages hors sentiers mais sans difficulté demandent un peu d’attention et nous arrivons facilement au col Longet (2660 m) frontière entre les Alpes de Haute Provence et l’Italie. Ici, de nombreux lacs rappellent la dernière glaciation et nous pouvons observer quelques vestiges militaires. La longue descente vers la Val Varaita est exceptionnelle, alternant lacs, torrent, alpages fleuris et doux mélézein pour gagner Chianale, l’un des plus beaux hameaux typiques et classés d’Italie. Nous visitons les merveilles de ce village, ici beaucoup d’anciens pratiquent encore un peu de langue française, vestige d’une culture occitane qui unissait les deux versants de la montagne. Nuit en Agriturismo (gîte d’étape)
Temps de marche : 6h30.
Gîte d’étape
+ 750 m et - 1200 m
3DE CHIANALE A BAGNOUR (2019 m) PAR LE PASSO DELLA LOSETTA (2885 m)
Nous remontons le vallon di Soustra ou vaches, brebis, chèvres et chevaux goûtent aux joies de la liberté en montagne ! Le franchissement du Passo Dela Losetta à près de 2900 m ouvre une fenêtre gigantesque sur la face SO du Mont Viso, si familière au gens du Queyras ! Un petit aller-retour à la Punta Losetta à 3052 m permet de bénéficier de vues exceptionnelles sur la chaîne alpine. De nombreux bouquetins et chamois occupent les lieux et squattent parfois les vestiges militaires proches du col !
Une courte descente et nous gagnons le refuge Vallanta à l’architecture étonnante et bien intégrée (votre accompagnateur vous expliquera !). Nous saluons Livio, l’un des célèbres « vieux guide » de la vallée, qui a ouvert de nombreuses voies dans ce massif et beaucoup fait pour sa renommée avant de poursuivre par un large sentier jusqu’aux Granges Soulières ou nous devons « trouver » la petite sente en balcon qui nous conduira au charmant refuge, niché au creux d’une clairière. La descente depuis le sommet de la Punta Losetta, de l’étage nival jusqu’aux anciennes terrasses de culture de la vallée nous permet de découvrir en une seule balade toutes les particularités et richesses de la montagne : névés persistants, roches colorées, alpages fleuris, arbres millénaires, torrent limpide, clairières verdoyantes… sans oublier l’une des plus belles forêt caractéristique d’« elvu » dans leur version occitane (là aussi votre accompagnateur vous expliquera !). Nuit en petit refuge avec douche chaude
Temps de marche : 7h00
Petit refuge
+ 1030 m et - 865 m
4DE BAGNOUR A ALPETTO (2275 m) PAR LA PUNTA MALTA (2997 m)
Il faut une météo clémente et une bonne connaissance du lieu pour s’aventurer dans le très sauvage vallon deï Duc. Un cheminement dans le « Bosco del allevé » nous conduit au pied de la Cima delle Lobie (3016 m) avant de suivre un cheminement dans l’immense pierrier qui accède à la Punta Malta à près de 3000 m. Nous pouvons admirer la face Sud du Viso et au loin l’immensité de la plaine du Pô. Il nous faut franchir quelques escarpements rocheux et gagner le Passo San Chiaffredo (2762 m) où nous retrouvons le GR classique du tour du Viso et la GTA. Un joli sentier aménagé permet d’arriver en balcon au Passo Galarino (2728 m) qui marque le passage sur le versant Est du massif. Nous apprécions la douceur de la verdure en gambadant dans l’alpage en direction du refuge construit près d’un beau lac. Nuit en petit refuge avec douche chaude
Temps de marche : 6h30
Petit refuge
+ 980 m et - 725 m
5DE ALPETTO A GIACOLETTI PAR LE VISO MOZZO (3019 m)
Aujourd’hui nous effectuons la grande traversée Est du massif, une journée plus facile mais néanmoins grandiose avec 2 cols, 7 lacs et l’ascension d’un 3000 ! Nous contournons les alpages pour atteindre le petit lac de Costa Grande et le refuge Sella (2634 m) véritable « camp de base » de l’ascension du Mont Viso. Remonter au-dessus de l’immense lac du Viso à plus de 2600 m et traverser la moraine du glacier noir, enserrée entre les 1200 m de paroi du Viso et le versant Ouest du Viso Mozzo est digne des grands cols himalayens ! Nous nous offrons en option un superbe aller-retour au Viso Mozzo à plus de 3000 pour la vue sur la plaine du Pô et la chaine alpine. De retour au col, nous poursuivons prudemment la marche sur la moraine avant de retrouver un bon sentier qui plonge vers le lac Chiaretto à la couleur surprenante ! Nous découvrons déjà notre 4e lac de la journée mais la remontée vers notre refuge va nous offrir une véritable farandole de lacs tous plus beaux les uns que les autres ! Le refuge Giacoletti est posé sur le haut d’une moraine glaciaire à haute altitude et le panorama au coucher de soleil sur la face Nord du Viso et le couloir Coolidge est superbe. Sans oublier la visite des bouquetins pour récolter quelques grains de sel aux abords du refuge ! Nuit en petit refuge avec douche chaude.
Horaire : 5h30 ou 7h avec l’option au pic
Petit refuge
+ 400 m pour le col, (+ 370 m pour le pic en option), - 400 m (- 770 m depuis le pic), + 470 m pour le refuge
6DE GIACOLETTI A GRANERO PAR LE TUNNEL DE LA TRAVERSETTE ET LE PASSO SELLIERINO (2899 m)
Le refuge étant déjà à 2744 m, aujourd’hui nous commençons notre randonnée par de la descente ! Une pente raide le long d’une moraine où l’on sent la fraicheur de la glace prisonnière sous des mètres de roches conduit au départ du sentier « del Postino ». Ce chemin étroit a été rénové et équipé par endroit de cordes et chaînes par Andréa, le gardien du refuge. Il était emprunté par le facteur militaire lors du dernier conflit pour la distribution du courrier entre les différentes casernettes nichées dans les falaises ou sur les cols et dont on peut voir les ruines. Cet itinéraire demande de l’attention et de bonnes conditions météo mais lorsque les conditions sont réunies, il offre une randonnée de toute beauté pour rejoindre ensuite un large sentier muletier anciennement aménagé par les militaires. Ce chemin suit l’ancienne Route du sel du Moyen âge entre la Provence et le Piémont et comme les caravaniers de l’époque, nous délaisserons le col pour franchir le « Perthuis du Viso », un petit tunnel de 75 m creusé en 1480 à plus de 2915 m ! (lampe frontale obligatoire). Nous débouchons sur le versant français ou nous retrouvons le Queyras pour quelques minutes avant de remonter vers l’Italie grâce a une petite brèche assez raide. Cette crête issue de l’aiguille de la Traversette abrite de nombreux bouquetins car les lieux sont très peu fréquentés. La descente vers le lac Lungo (2350 m), assez compliquée en recherche d’itinéraire lors d’une nébbia épaisse, à récemment été balisée par les italiens ce qui offre plus de sécurité pour gagner le refuge. Installé sur une immense terrasse qui domine le Haut Pellice, ce refuge offre certainement les plus belles vues du secteur Viso ! Nuit en refuge avec douche chaude
Horaire : 5h30

- 300 m, + 450 m, - 100 m, + 150 m, - 500 m
7DU GRANERO A L’ECHALP PAR LE COL DE VITTONA (2576 m)
Encore un beau départ en descente sur une belle moraine glaciaire avant de bifurquer vers un itinéraire méconnu qui reconduit sur la crête frontalière. Cet ancien sentier militaire serpente régulièrement dans un alpage très raide avant de trouver un petit passage sur un « faux col ». Nous voilà de retour en France, il nous reste à descendre vers le Queyras et nous pouvons admirer une dernière fois le Mont Viso qui nous aura accompagné chaque jour en nous dévoilant toutes ses faces !
Horaire : 5h30
FIN DU CIRCUIT A L’ECHALP PUIS TRANSFERT EN TAXI A SAINT VERAN POUR 14H

- 480 m, + 700 m, - 900 m
PORTAGE DES BAGAGES
Sur ce circuit, nous n’avons évidemment pas d’accès routier permettant le transport des bagages aux refuges. Vous devrez porter vos affaires personnelles nécessaires pour le soir mais en suivant nos conseils il est possible de limiter énormément le poids du sac. Afin de réduire au maximum la charge. Nous prenons chaque jour un pique-nique fourni par le refuge.

HEBERGEMENT :
1 nuit en gîte à Saint-Véran
1 nuit en Agriturismo à Chianale, petit village italien classé
4 nuits en refuges de montagne merveilleusement situés en chambres collectives ou petits dortoirs selon la disponibilité (douche possible tous les soirs et drap-sac OBLIGATOIRE)
 
TRANSFERTS INTERNES :
Minibus
 
GROUPE :
Départ assuré à partir de 5 participants
Groupe limité à 10 personnes
 
Si vous êtes un groupe constitué :
Vous souhaitez profiter de ce séjour pour partager des moments de découverte en famille, entre amis, avec votre association ou votre comité d’entreprise ? N’hésitez pas ! Comme dit l’adage, plus on est de fous, plus on rit ! Vous pourrez ainsi créer des souvenirs impérissables avec des personnes de votre entourage. 
Contactez-nous et nous étudierons votre demande, y compris à des dates autres que celles programmées (devis proposé en fonction du nombre de personnes).
 
 
ENCADREMENT :

Notre équipe est constituée de femmes et d’hommes passionnés par leur métier et enthousiastes à l’idée de vous guider !
Nous vous confierons entre les mains sûres d’un accompagnateur ou d’une accompagnatrice, diplômé et spécialiste du Queyras, qui saura vous faire partager son amour pour la nature et la montagne. Chacun d’entre-eux possède sa propre personnalité et saura attirer votre attention sur les détails merveilleux que cache la nature, comme autant de trésors à contempler : l’observation des rapaces et des mammifères au détour d’un sentier, les innombrables espèces de fleurs et arbres dont le massif regorge, l’art de conter les histoires et anecdotes insolites de chaque village, etc. Avant tout, il saura vous mettre en confiance, par sa connaissance du milieu, sa lecture du terrain, son attention pour chaque détail. N’hésitez pas à solliciter ce professionnel de la montagne pour son expertise sur votre matériel ou vos petits bobos. Le traditionnel « débrief » de fin de randonnée autour d’un verre désaltérant ou d’une boisson chaude est toujours le bienvenu, de même que les échanges et blagues, qui lui permettent de créer une atmosphère bienveillante et de faire de vos vacances un pur moment de plaisir et de lâcher-prise !
 
RESTAURATION :
La nourriture en randonnée est un sujet primordial, pour avoir suffisamment d'énergie pour marcher plusieurs heures durant, mais également car c'est important pour le moral ! Comme dit le dicton : "Quand l'appétit va, tout va !"...
Nous avons à cœur de choisir des partenaires qui sont en accord avec nos valeurs éthiques et écoresponsables. Nous œuvrons auprès d’eux afin qu’ils tendent vers cet idéal, et leurs efforts sont remarqués peu à peu. Le changement met parfois du temps à s’installer durablement, alors soyez indulgents envers eux. Faisons preuve de patience et donnons le temps aux habitudes d’évoluer vers des pratiques plus vertueuses !
Dans la mesure du possible, les produits employés sont frais, locaux (circuits courts privilégiés) et de saison, voire bio. Le tout, agrémenté dans une cuisine généreuse, traditionnelle et aux accents du Sud (oui, ici on cuisine à l’huile d’olive !).
 
Pour le midi, vous retrouverez souvent des salades composées dans de petites boîtes hermétiques réutilisables. Vous aurez également l’agréable surprise de découvrir des produits typiques de notre massif : pâté artisanal de la charcuterie d’Abriès, fromages issus de la fromagerie de Château-Queyras, croquettes et tartes du Queyras provenant de l’Alpe Gourmande à Guillestre, etc.
 
En refuge de montagne, les conditions d’accès et de ravitaillement sont bien souvent difficiles. Vos hôtes ont donc le souci d’optimiser les produits employés et de tendre vers le « zéro-déchet ».
 
ECORESPONSABILITE
En tant que professionnels du tourisme, nous avons notre rôle à jouer dans la transition actuellement en cours vers un avenir plus durable. Nous constatons un fort attrait pour la nature, une envie de retour aux sources, un besoin de déconnexion vis-à-vis de la technologie et de reconnexion avec soi-même. Nous souhaitons être en lien, en communion avec notre environnement, mais nos modes de vie actuels nous ont éloignés de l’essentiel ! C’est là qu’interviennent les professionnels de la montagne, afin d’encadrer et de sécuriser les pratiques, tout en préservant le milieu naturel. Mais gardez à l’esprit que ce que nous pouvons vous proposer seront uniquement des expériences.
 
Nous devons prendre conscience qu’en tant qu’êtres vivants, nous faisons partie intégrante de notre environnement. Nous avons besoin de lui et participons à son bon fonctionnement. Nous devons le préserver, mais surtout le respecter. En prenant conscience de notre impact sur l’environnement et en étant soucieux de le limiter, nous commençons à agir. Nous avons à cœur de vous transmettre ces valeurs et de vous inciter à devenir acteur et responsable, pour pouvoir continuer à cheminer ensemble au cœur de cette belle nature qui nous entoure. En ouvrant les yeux sur la magie du monde qui nous entoure, vous aussi, vous prenez part à cette transition. 
 
L’écoresponsabilité se distille au travers de tous nos petits actes du quotidien. En vacances, il devient plus naturel et aisé de changer son mode de vie, de consommer moins, d’essayer le « Do It Yourself » (fait maison). Nous vous incitons à essayer de garder ces habitudes vertueuses lorsque vous rentrerez chez vous, en pensant à toutes ces fleurs que vous avez contemplées, tous ces animaux que vous avez eu la chance d’apercevoir durant votre séjour parmi nous…