• voyages et randonnées

LA CORSE : LES CHEMINS DE TRANSHUMANCE

  • niveau de ce voyage Modéré
  • .>
  • 6 jours
  • Accompagné
Randonnées accompagnées avec portage de sac, en itinérance,
Séjour 6 jours, 5 nuits
En refuge, bergerie et bivouac de haute montagne
A partir de 590 €
Demander + d'infos
Partager sur Facebook
Ajouter à ma liste


Un itinéraire, inédit, à la découverte des bergers de montagne. La vie des bergers corses étaient autrefois rythmée par 2 transhumances annuelles : l’été vers les montagnes, a muntagnera, et l’hiver vers les plaines, l’impiaghjera, afin d’offrir toute l’année de l’herbe aux troupeaux. Aujourd’hui, la majorité des élevages se sont sédentarisés mais certains bergers ont fait le choix, souvent par passion, de perpétrer ces traditions. De bergerie en bergerie, nous vous proposons de découvrir le quotidien de ces derniers bergers transhumants : traite manuelle des troupeaux de chèvres et de brebis, fabrication et affinage du fromage et du brocciu, surveillance des troupeaux ... Vous traverserez la montagne corse en randonnant sur d’antiques chemins de transhumance, à la rencontre de ces passionnés d’élevage et de traditions. Une belle approche de la montagne corse, que vous ne serez pas prêts d’oublier !
Date départTarif AdulteTarif EnfantSuplt SingleStatut

Le prix comprend

- Accompagnateur montagne local diplômé d’Etat,
- Transferts en minibus de Calvi à Monte Estremu et de la Restonica à Corti,
- Hébergement en pension complète, pique-nique du midi, -
- Tupperware pour le pique-nique,
- Transfert de vos affaires le J6

Le prix ne comprend pas

- Les boissons, le vin aux repas,
- Les dépenses personnelles,
- Les trajets Continent / Corse,
- L’assurance annulation rapatriement,
- Toute prestation autre que celles décrites dans le présent programme.

ENVIRONNEMENT : Les espaces naturels couvrent 83% du territoire, dont 57 % pour les forêts et le maquis L’île possède une flore et une faune riches et spécifiques, souvent unique que l'on ne trouve pas en France continentale Bien que de nombreuses espèces endémiques et sardes ont disparu lors de la préhistoire ou peu après, la Corse bénéficie d'un environnement relativement préservé, tant sur terre, que sur la côte et en mer. L'île abrite un parc marin international, des réserves naturelles (Scandula, Finucchiarola, Biguglia, Cerbicale, Bouches de Bonifazio et Tre Padule de Suartone), le Parc Naturel Régional de Corse, ainsi que des zones d'importance communautaire pour les oiseaux du réseau

NATURA 2000. L’Assemblée de Corse bénéficie d'une compétence particulière en environnement, avec un Office de l'Environnement de la Corse et un Observatoire de l'Environnement.

CLIMAT : Entièrement sous l'influence de la mer Méditerranée, située dans le golfe de Gênes, le département la Corse bénéficie d'un climat privilégié, classiquement méditerranéen, sur l'ensemble de ses côtes, et qui pénètre également au cœur des vallées. A l'intérieur, par l'importance du relief, au-delà de 800 mètres d'altitude, le climat évolue vers le type montagnard.

LE CLIMAT DE TYPE MEDITERRANEEN : Assez contrasté, il est marqué par une forte sécheresse estivale et un ensoleillement important, mais également par des pluies abondantes en automne, à l'origine de crues dévastatrices. Les brises marines jouent tout au long de l'année un rôle naturel régulateur sur les zones littorales, en atténuant les fortes chaleurs de l'été et les grands froids de l'hiver, fréquents dans les hautes vallées de l'intérieur.

LE CLIMAT DE MONTAGNE : La présence d'un important relief qui le sépare la Corse en deux versants, véritable dorsale montagneuse dont plusieurs sommets dépassent 2500 m, contribue à faire évoluer les conditions climatiques de façon brusque avec l'altitude et à offrir une teinte de climat alpin à partir de 800 mètres d'altitude. Ce qui se traduit par des précipitations plus abondantes (1800 millimètres d'eau par an contre 600 à 800 millimètres sur les zones littorales), des chutes de neige fréquentes en période hivernale, dont l'importance est variable d'une année sur l'autre, des températures plus fraîches, présentant des amplitudes thermiques importantes, et des vents dominés par l'orientation des vallées et l'orographie.

 
LISTE DU MATERIEL :
- Sac de voyage souple pour les affaires que vous n’emmenez pas en randonnée
- Sac à dos 60 litres
- Sac de couchage montagne mi-saison, t° de confort 0 à - 5°
- « Sac à viande » ou drap de soie pour protéger votre duvet
- Gourde 2 litres ou 2 gourdes d’1 litre
- Couverts, couteau à lame pliante
- Lampe frontale avec piles neuves
- Housse de pluie pour le sac à dos
- 2 sacs en plastique pour garder vos affaires au sec dans le sac à dos
- Petite pharmacie (vos médicaments éventuels, sparadraps, pansements seconde peau et bande d’élastoplaste)
- Couverture de survie
- Chaussures de randonnée montagne en bon état avec maintien de la cheville et bonne accroche de la semelle
- Paire de sandales pour le soir
- 3 paires de chaussettes
- 2 Shorts + 2 T-shirts
- 1 Pantalon ou collant
- 1 pull technique léger manche longue Vêtement chaud de type pull polaire
- Veste en duvet conseillée
- Veste et pantalon de pluie de type Goretex (les ponchos sont déconseillés)
- Gants et bonnet mi-saison
- Lunettes de soleil et casquette
- Maillot de bain, crème solaire
- Serviette de toilette
- Trousse de toilette minimaliste
- Papier hygiénique
Petits conseils et astuces : vos affaires de rechange, classez-les et ranger-les dans des poches plastiques afin de mieux les protéger de la poussière ou autre durant votre séjour

    FT CORSE Chemin de Transhumance.6jrs.2018.pdf

1Rendez-vous à 8h00 à la gare ferroviaire de Calvi
Transfert en minibus à Monte Estremu, dans le Falasorma. De Monte Estremu au refuge de Puscaghja par le sentier de transhumance. Préparation des sacs et montée jusqu’au refuge de Puscaghja (1090m), ancienne bergerie et lieu de halte des bergers transhumants. C’est par ce chemin que les bergers du Falosorma menaient leurs chèvres en estive sur les pâturages du Niolu. Dîner et nuit au refuge de Puscaghja ou sous tente aménagée dans une ambiance très bucolique. Un refuge très peu fréquenté, à découvrir absolument. Temps de marche : 5h30. Dénivelés positif : 1050m et négatif : 240m
uit au refuge de Puscaghja ou sous tente aménagée
Dénivelés positif : 1050m et négatif : 240m
2De Puscaghja aux bergeries d’E Radule
Par le sentier de transhumance et la Bocca Guagnerola (1830m), nous rejoignons le vallon de Tulla et le fleuve du Golu que nous suivons par le GR20 jusqu’aux bergeries d’E Radule (1370m). Possibilité de baignades sous la belle cascade d’E Radule. Accueil par Sébastien, jeune et dynamique berger de chèvres, visite des bergeries et découverte du troupeau. Dîner et nuit à la bergerie ou sous tente aménagée. Temps de marche: 5h00. Dénivelés positifs : 740m et négatifs : 460m
nuit à la bergerie ou sous tente aménagée
Dénivelés positifs : 740m et négatifs : 460m
3De Radule aux bergeries de Vaccaghja par le lac de Ninu.
Montée jusqu’au lac de Ninu (1743m) et découverte des pozzine et des chevaux en liberté. Baignade dans les piscines naturelles du Tavignanu, avant d’arriver aux bergeries de Vaccaghja (1621m). Accueil par Noël le berger, traite du troupeau de chèvres et visite des bergeries. Installation sous tente aménagée, repas du soir pris à la bergerie. Temps de marche : 5h30. Dénivelés positif : 600 m et négatif : 200m
sous tente aménagée
Dénivelés positif : 600 m et négatif : 200m
4Le lac de Goria.
Randonnée en boucle dans un véritable coin de paradis. Après avoir assisté à la fabrication du fromage de chèvre, nous nous dirigeons vers la chaîne de montagnes qui sépare les vallées du Tavignanu et de la Restonica. Dans une belle ambiance de montagne, nous atteignons le lac de Goria (1852m), sauvage et peu fréquenté. Baignade possible dans le lac. Pour les infatigables, montée à la brêche Goria pour une vue splendide sur le massif du Ritondu. Retour à la bergerie en milieu d’après-midi. Nuit sous tente aménagée et dîner à la bergerie. Temps de marche : 4h00. Dénivelés positif et négatif : 350m
Nuit sous tente aménagée
Dénivelés positif et négatif : 350m
5De Vaccaghja aux bergeries du plateau d’Alzu.
Descente de la vallée du Tavignanu le long de la rivière. Baignade possible dans de superbes vasques naturelles. Découverte des bergeries de Tramizzole et Alzu. Aux bergeries de Culetta, Jean-Marc, berger de chèvres et de brebis et véritable mémoire de la vie pastorale du plateau d’Alzu, nous fera partager son expérience et ses souvenirs de la vie en montagne. Diner et nuit à la bergerie ou sous tente aménagée. Temps de marche : 6h00. Dénivelés positif : 400m et négatif : 500m
nuit à la bergerie ou sous tente aménagée
Dénivelés positif : 400m et négatif : 500m
6Matinée découverte du métier de berger avec traite du troupeau de brebis et fabrication du fromage et du brocciu
Visite des casgile, cabanes en pierres utilisées pour l’affinage du fromage en montagne. Descente dans la Restonica et transfert à Corti dans l’après -midi. Ou descente par la vallée du Tavignanu. Fin de prestation. Temps de marche : 2h30. Dénivelé négatif : 700m

Dénivelé négatif : 700m
Portage et composition du sac à dos : votre sac à dos contiendra le matériel décrit ci-dessous, en dehors des vêtements que vous porterez sur vous, soit un poids de sac d’environ 8kg. Vous pourrez laver tous les jours, à l’arrivée, les affaires portées dans la journée. Vous retrouvez à l’arrivée du J6 votre sac d’affaires non nécessaires à la randonnée.

GROUPE : de 6 à 12 personnes

ENCADREMENT : Par 1 accompagnateur en montagne corse connaissant bien le massif et son parcours.

HEBERGEMENT : Refuge et bergeries : hébergement en dortoir commun ou tentes pour 2 personnes avec matelas gonflable. Douche chaude aux bergeries de Radule et Vaccaghja..

REPAS : Pension Complète pendant toute la durée du trek, petit-déjeuner et dîner pris au refuge ou au gîte. Les repas du midi seront préparés par notre hôte et pris le matin avant le départ